L'autre, mental

Comment surmonter les insécurités dans votre relation?

Etre en couple, ça devrait être un moment de bonheur et de partage. Et pourtant, ça fait parfois ressortir chez nous (ou chez l’autre) certaine insécurités qui font parfois tourner court à ce moment de Bonheur.

Alors comment faire pour appréhender cette relation sereinement, au milieu de tout ce fouillis ?

surmonter ses peurs

Établissez des limites saines

Des limites saines sont importantes dans toute relation, qu’elle soit personnelle (ou même professionnelle). Formez des limites dans votre relation et réduisez la codépendance . Apprenez à vous détacher de votre partenaire et à apprécier les moments seule avec vous-même. 

Et oui, vous n’êtes pas un seul élément, vous êtes deux personnes uniques et vous devez vivre comme tel!

Le problème c’est que dans une relation codépendante, les limites sont floues, de sorte que vous ressentez le besoin de partager des émotions ou de partager la douleur de l’autre (ou de lui donner la votre). A tel point que lorsque l’autre n’est pas là, on a l’impression d’avoir perdu une part de nous et de ne plus en valoir la peine. On se retrouve à n’exister que par l’existence de l’autre et non au travers de soi-même.

Cependant, avec le détachement, vous pouvez laisser votre partenaire être un individu indépendant et vous permettre la même chose. Cela signifie avoir ses propres amis, passe-temps ou encore objectifs en appréciant ce temps avec vous-même sans vous sentir rejeté.

Libérerez-vous de vos peurs

Si vous vous sentez des insécurités au sein de votre couple alors que vous avez construit des bases solides et que vous craignez que votre partenaire vous trompe ou vous quitte, il est probable que tout soit dans votre tête. Une relation construite sainement , autrement dit dans l’échange, l’écoute mutuelle et la bienveillance ne devrait pas créer d’insécurités. Il s’agit souvent de pensées irrationnelles qui nous affectent et qui, une fois que vous les entretenez dans votre esprit, finissent par affecter la relation.

Surtout si vous avez déjà été trompé auparavant ou que vos précédentes relations ont été douloureuses. Vous recherchez constamment les «signes» que vous aviez vus dans celles-ci. Parfois, vous induisez en erreur ces signes et blessez votre relation lorsque vous accusez constamment votre partenaire de choses qui ne sont pas vraies.

Pour résoudre cela, commencez par observer les pensées que vous entretenez sur votre relation et sur l’Amour en général.

Quelles sont-elles? Sont-elles positives ou plutôt négatives?

En observant vos pensées de la relation, vous vous apercevrez sans doute que ces insécurités proviennent de perceptions négatives sur les relations avec autrui.

5 moyens d'appréhender cette relation sereinement, malgré ses insécurités.

Communiquez

Renforcez la communication dans votre relation. Parfois, nous réfléchissons trop aux situations simplement parce que nous ne les comprenons pas ou les induisons en erreur. Nous percevons une chose de la situation ou du comportement de l’autre qui n’est peut être pas la réalité. Peut être que s’il ne vous écrit pas c’est simplement qu’il réalise un projet ou que si la conversation vous semble froide, il est simplement préoccupé par une chose ou fatigué. Ces situations pourraient être tout autre si on posait simplement la question.

Si vous avez des inquiétudes au sujet de quelque chose dans votre relation, demandez. Choisissez de faire confiance à votre partenaire. Et si, vous n’avez pas confiance en lui/elle, discutez-en aussi. Parce que en parler vous permettra quoiqu’il en soit de savoir si cette relation est faite pour vous ou non.

Une relation ne peut pas être construite sainement sans confiance l’un pour l’autre.

Donc, à moins que vous n’ayez une bonne raison de poser des questions sur une certaine personne, laissez vos insécurités glisse loin de votre relation. Elle ne s’en portera que mieux!  

Vous ne pouvez pas tout contrôler

L’une des sources d’insécurité et de jalousie vient du fait de vouloir contrôler les choses.

Vous ne pouvez pas tout contrôler et il est parfois sage d’accepter que tout n’est pas sous votre contrôle. Et cela, je sais , c’est difficile de l’accepter! Et encore plus de passer au dessus.

Cela demande parfois beaucoup de temps pour apprendre à lacher-prise sur les choses. Je vous conseille de vous concentrez sur les choses que vous pouvez contrôler, autrement dit vous-même et vos actions.

Vous ne pouvez pas contrôler ce que fait votre partenaire lorsqu’il n’est pas à la maison. Il n’est pas nécessaire de travailler dessus si vous ne pouvez rien y faire. Vous ne pouvez sûrement pas quitter votre emploi et suivre votre partenaire toute la journée.

Choisissez de vous concentrer sur votre amélioration et de contrôler la façon dont vous réagissez. Vous pouvez surmonter vos insécurités et travailler devenir une meilleure personne.

Concentrez-vous à la fois sur vous, mais aussi sur les projets qui vous tiennent à cœur. En faisant cela, votre attention sera focalisée sur vos projets et non plus sur les activités de votre partenaire. Et en plus, vous libérez votre pouvoir intérieur ( que du bonus! ).

Tout ira bien

Que votre relation se poursuive ou se termine, tout ira bien. Pensez-y, vous alliez bien sans cette personne avant de la rencontrer, vous serez bien sans elle si elle partait. Faites-vous confiance!

Les insécurités sont en grande partie causés par l’inquiétude de voir voir l’autre partir et de se retrouver seule. 

Et si cela arrive? Sachez que ça va faire mal (on se dit tout!), mais vous sortirez de cette relation plus sage et plus forte. Vous aurez d’autant plus de bagages pour savoir vers quelles type de relation aller et ce qu’il vous faut (ou non).

Et si cela vous angoisse, je vous conseille d’écouter le podcast « célibataire et épanouie »

Vous y trouverez toutes les clefs pour bien appréhender le célibat.

Vous verrez que quoiqu’il arrive, tout ira bien. Car cela peut être une merveilleuse période pour se découvrir et s’aimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *