mental

Transforme tes faiblesses en forces

Certaines de mes explorations de croissance personnelle les plus enrichissantes ont consisté à transformer mes faiblesses en force. Arrêter entre autre de percevoir mes émotions, ma sensibilité ou encore ma volonté de donner comme des tares et au contraire en faire ce qui me rend unique (ou presque).

transforme tes faiblesses en force 

credits photo: Photo by <a href="https://unsplash.com/@mbrunacr?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText">Miguel Bruna</a> on <a href="https://unsplash.com/s/photos/force?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText">Unsplash</a>

C’est ce qui fait la force du développement personnel, lorsque celui-ci n’est pas tourné vers la pression de la réussite mais au contraire l’acceptation de ces moments de « moins bon . Parce que avouons-le, le but de tout cela, cela doit avant tout être de s’investir dans sa propre croissance personnelle.

Certaines compétences que j’utilise régulièrement aujourd’hui constituaient auparavant des faiblesses personnelles, ou du moins ce que j’estimais comme telle. Surtout pour ce qui est des relations et de la capacité à me mettre en avant. Je n’étais pas naturellement douée pour tout cela lorsque j’étais plus jeune — c’était plutôt l’inverse.

Surmonter nos limitations

C’est un parfait exemple aussi de nos propres limitations! Je suis aujourd’hui capable d’utiliser des compétences dans des domaines de la vie que j’avais l’habitude de délibérément éviter, simplement parce que je pensais que je n’étais pas faite pour cela. Pour une raison quelconque, tous les obstacles et les croyances limitatives que j’ai dû surmonter pour transformer ces faiblesses en force rendent encore plus amusante et enrichissante l’utilisation de ces compétences. Quand j’étais plus jeune, j’avais peur à l’idée de parler à des inconnu(e)s. Aujourd’hui, une partie de mon travail, que ce soit en tant qu’entrepreneuse ou commerciale, consiste à justement entrer en contact et échanger. Et j’adore ca!

Surmonter ses faiblesses pour mieux s’aimer

Transformer les faiblesses en force a un autre effet secondaire enrichissant : vous ressentez beaucoup d’amour, de respect et d’admiration pour votre personne du passé qui a combattu ces faiblesses. Le fait de savoir que l’on est capable de surmonter certaines perceptions ou peurs et de s’engager dans notre propre évolution nous fait prendre conscience de notre pouvoir. En retour, je me sens plus connectée à mon moi du futur. Car mes décisions actuelles détermineront ses forces et ses faiblesses.

C’est à moi de décider quelles faiblesses ce moi héritera et quelles seront les forces qu’il aura.

Je veux que ma future moi soit reconnaissante pour tous les efforts que j’ai investis pour améliorer sa vie. Je veux continuer d’entretenir ce sentiment de gratitude pour moi-même tout au long de ma vie.

J’utilise ici le terme de faiblesses avec guillemets car j’estime que rien n’est réellement une faiblesse mais plutôt certains aspects de notre vie ou traits de caractères que l’on perçoit comme à améliorer.

Et toi aussi tu le peux!


Plonger tête la première

(cela fait peur mais pas si mal promis!)

On a parfois l’envie d’aborder nos faiblesses à tâtons voire à reculons. Mettre des œillères et les ignorer. Et c’est ce que je faisais aussi ! Aujourd’hui, je préfère m’attaquer à une « faiblesse », celle qui me paralyse ou me bloque dans mes projets, en faisant un saut pied joint. Tu vois l’image? Cela signifie que je m’engage à faire de véritables progrès grâce à des actions concrètes.

Cela ne signifie pas de prendre des risques inconsidérés! Mais d’agir et de voir APRES ce que ca donne. Et non plus d’envisager tous les scénarios catastrophes dignes d’un film Hollywoodien. Cela inclut généralement de partager son projet ou ses idées avec des personnes partageant les mêmes objectifs ou la même volonté que moi. Et oui toujours l’esprit de groupe! Tout simplement parce qu’il est plus facile de maintenir l’élan d’une plongée profonde si vous le faites avec d’autres personnes. Et parce que quand on plonge (à moins d’avoir l’habitude) on a besoin d’un peu (beaucoup) d’encouragements!

Sauter pieds joint, cela signifie de faire le choix entre la personne que je pourras être ces années en surmontant et/ou en utilisant mes faiblesses et celle que je serais dans X années en restant avec tout ce bagage et ces limitations.

Cela n’implique pas nécessairement l’acquisition de compétences. C’est parfois simplement de se rendre compte de celles que l’on a alors que l’on croyait le contraire. Et parfois cela peut être simplement de tester. On se vautre, on retente, on analyse…Bref on expérimente pour débloquer toutes ces perceptions de nous et de la vie!

Tu en apprendras beaucoup plus sur ce que tu aimes ou non en faisant des plongées profondes; et en passant à l’action qu’en restant assis à l’écart à se demander quoi faire.

Quel rapport avec mes faiblesses?

Tu remarques sans doute souvent que ce que tu perçois comme une faiblesse se résume à quelque chose de très simple. Parmi les faiblesses générales, il peut y en avoir une plus spécifique qui te retient et t’empêche d’avancer. Dans mon cas, c’était la difficulté à gérer mes émotions. Si tu peux mieux appréhender ce « problème », le reste du processus d’acquisition de compétences pourra se dérouler plus facilement.

Ma difficulté à gérer mes émotions (bonjour hypersensibilité!) faisais que je me sentais vulnérable si mes émotions se voyait et je percevais cela comme un gros défaut. Je n’étais pas à l’aise quand elles sortaient en bombe à force d’être réprimées et je rentrais dans cette boucle de réprimer/sortir violemment. C’est lorsque j’ai commencée à utiliser cette « faiblesse » comme d’un outil pour mieux comprendre qui j’étais que la faiblesse est devenue une force.

Cependant, pour en arriver là, j’ai dû me concentrer (beaucoup) et travaillée. Parce que oui, on retombe vite dans cette habitude, cette réaction ou ce sentiment, sans même sans rendre compte. C’est ancré. Et pour cela, il faut sauter pieds joints! (oui on en revient à notre saut!)

sauter à pieds joints dans ses faiblesses pour mieux les surmonter

Comment faire ?

Réfléchis à tout ce que tu ferais si tu faisais L’INVERSE de ce que que tu fais. Liste tout: tes réactions, tes mimiques, ton attitudes , et même certaines phrases. Et ensuite? Agis. Fais. Fais ce que tu as dit dans la situation où cela intervient. Si ta « faiblesse » est de parler à l’oral ou à des inconnus, que tu es timide, challenge toi à aller voir X personnes dans la journée. Immerge-toi dans un environnement qui va justement mettre cette faiblesse en porte-à-faux et te forcer à passer outre pour surmonter la situation.

C’est cela sauter à pieds joints!

En faisant cela, non seulement tu sortiras de ta zone de confort et augmenteras ta confiance en toi mais en plus de cela, tu feras évoluer ta perception sur tes capacités. Et peut-être (sans doute même) que tu te rendras compte que ce que tu croyais être une faiblesse n’était qu’une perception de toi-même ou que les autres ont eu de toi et que tu as assimilé comme réelle.

Essaye de ne pas trop vite conclure que tu n’es pas compétente pour une chose. Il se peut simplement que les manières les plus courantes d’acquérir cette compétence ne te correspondent pas. Cela ne veut pas dire que tu seras forcément championne Olympique si tu n’aimes pas bouger. Il y a toujours cette notion de travail, d’objectif et de persévérance que je ne compte pas ici.

Un exemple: Parler en vidéos

Une faiblesse personnelle que j’aimerais transformer en force consiste à faire des vidéos.

J’ai les compétences de base nécessaires pour enregistrer, monter et partager des vidéos en ligne. Néanmoins, l’une des raisons pour lesquelles je ne faisais pas cela notamment sur les réseaux était que je ne me sentais ni légitime ni compétente pour le faire. Et le rendu ne me satisfaisais pas forcément non plus.

Alors, quelle est la faiblesse qui me retiennait ? La perfection et le sentiment que je ne suis « pas assez » pour cela. J’en parle dans mes podcasts et aussi ici, ce sont deux notions sur lesquelles je travaillent énormément et qui évoluent peu à peu.

L’idée est de retourner le problème et de se challenger.

comment transformer une faiblesse? 

credits: Photo by <a href="https://unsplash.com/@beccatapert?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText">Becca Tapert</a> on <a href="https://unsplash.com/s/photos/victory?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText">Unsplash</a>

Comment ?

Et si j’apprenais en faisant? Tout le concept de de transformer ses faiblesses en force est là. Je ne maitrise pas les vidéos: alors j’en fais et chaque fois je choisis un point à améliorer (éclairage, parole …). Je me laisse emporter par mes émotions: je me mets dans des situations émotionnelles pour voir ce qui déclenche telle ou telle émotion et pourquoi? (les podcasts sur les émotions peuvent aussi vous aider sur ce point là: ici et ici )

Pour faire plus simple encore: sauter dans ce qui nous fait peur ou va à l’encontre de notre perception pour mieux l’apprivoiser! Et c’est la que cela devient une force. on apprend, on observe nos faiblesses pour les apprivoisées voire les remplacées par de nouvelles compétences dont on ne se sentait à la base pas capable.


Alors on plonge?

Plonger dans ses « faiblesses » comme dans ses peurs, cela appelle à beaucoup d’actions. Oser passer à l’action pour se rendre compte que parfois (souvent même) ce que l’on croyait vrai, ne l’ai pas tant que cela.

Quels sont tes plus grands problèmes ou défis dans la vie en ce moment ? Dans quel domaine souhaites-tu progresser? Commence dès maintenant à entreprendre des actions afin de transformer tes « faiblesses » en force !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *